Petite Histoire d'un autre monde...

Venez poster vos textes, reflexions longues et autres poèmes...
Tuzune Tare
Messages : 370
Inscription : ven. 23 sept. 2005 23:00

Re: Petite Histoire d'un autre monde...

Message par Tuzune Tare » mer. 14 mai 2008 14:43

Bigspud (qui jubilait de savoir que sa manticore était bel et bien fidèle et que son domptage n'avait pas servi à rien) et Tuzune (qui voyait par là une intervention divine) avaient pu sauter sur le dos de Mimi avant que l'arbrisseau ne déménage en bas de la falaise, s'écrasant sur les rochers comme un gobelin sautant du 30ième étage.

Sûrement un coup de chance vu la situation.

Placé à l'arrière de la créature virevoltant le long de la falaise, le mage était encore une fois pensif.
« un anneau, un putain d'anneau... Bigspud l'a donc emporté quand on a quitté la forêt du mystérieux cadavre... J'me disais bien que ce couillon de voleur n'était pas parti pisser...
Effectivement, si cette babiole est bien maudite, pas mal de choses s'expliquent, notamment le fait qu'un mort-vivant nous ait attaqué, que le paquetage ait subitement disparu, que mes boules de feu ne pouvaient même pas allumer une brindille, qu'un rocher ait bien failli m'écraser pendant mon sommeil... et ... et cette étrange impression d'être suivi sans relâche... »

Aux commandes, Bigspud parlait dans sa barbe (il en avait une ?) à l'anneau qu'il portait depuis tout ce temps :


- « Mon précieux ! Y'veut m'le voler ! Il est à moi ! Le fourrrhbe ! *Kof Kof* ! »

Tuzune, tordu comme un manche à balai, écoutant d'une oreille distraite les divagations de son ami, ne put s'empêcher d'intervenir :

« Hé ! Boulet ! J'ai déjà un fils, ça me suffit ! »
« Pardon Tuz', j'fatigue... Cet anneau commence à ... à peser lourd... très lourd ... J'sens ... qu'j'vais ... m'en ... dor' ... Rhhhhhon .. pfffffffff...


N'ayant même pas le temps de sortir un « Et merde ! », Tuzune attrapa les reines de Mimi (pas la Circé d'Idao, hein !) qui fonçait tête baissée vers une Mort certaine, aujourd'hui appelée ... 'cailloux'.
C'est avec un magnifique virage et un réflex digne d'un professionnel de Form'Ulun (sport très pratiqué dans l'ancien monde) que le magicien esquiva le rocher en question.

De nouveaux à quelques mètres du sol, l'ascension ailée allait pouvoir commencer. Très rapidement, les battements d'ailes s'intensifièrent : les deux aventuriers prenaient de la hauteur.

Tuzune farfouilla dans les poches d'un Bigspud endormi pour y récupérer l'anneau. Il jeta un regard dans le vide et vit de minuscules ombres grimper sur la paroi, comme des sangsues sur une peau de bébé.


« Et merde ! Il y a des choses étranges qui montent sur la roche, et apparemment, plus vite que nous... »

Tuzune Tare
Messages : 370
Inscription : ven. 23 sept. 2005 23:00

Re: Petite Histoire d'un autre monde...

Message par Tuzune Tare » mer. 14 mai 2008 14:44

L'atterrissage se fera dans quelques minutes, veuillez attacher votre ceinture. La température extérieure est de 0° Celsius, la couverture nuageuse est de 15%.
Veuillez vérifier de ne rien avoir oublier dans l'appareil.
La compagnie AIR BIG' espère que vous avez passé un agréable voyage et sera heureuse de vous reconduire à nouveau.


Le mage n'avait pas entendu la voix, personne ne l'avait entendu d'ailleurs, elle même n'était plus très sur d'avoir été prononcée.

Le soleil était au Zénith, juste un petit intermède de sa tournée générale sur le monde.
Après quelques battements d'ailes visant à réfréner sa vitesse, Mimi ( vous savez qui !) c'était posée lentement sur le sol à une vingtaines de mètres de la falaise.
Le voleur, toujours endormi, échappa à l'étreinte du mage et s'échoua à terre, écrasant par la même occasion une colonie de fourmis des hautes montagnes, s'imposant à elles comme un dragon squelette dans un centre commercial chinois en plein mois d'août.

Tuzune sauta du dos de la manticore dans un geste plus rapide qu'habile et se rua sur le voleur.

Après trois bonnes gifles, Bigspud ouvrit un œil ; Le mage considéra son action, se massa calmement la main, puis, estimant qu'il en faudrait autant pour le second, réitéra son geste.


“Aie, ... c'est bon ! c'est bon! stoooop!!
-Désoler, j'voulais faire ça bien.
-Oui, ben là c'est bon, chui réveillé !


Bigspud, toujours au sol, s'appuya sur ses coudes afin de se relever et poussa d'un coup de bassin le mage à cheval sur son ventre.
Il regarda à gauche, puis à droite, et fronça les sourcils.

-Ben, elle est passée où Mimi ?
-Qui ça ?
-Ben... Mimi !
-La circée d'Idao ?
-Heu... ouai.
-Elle était avec nous ?
-heu.. ben... heu... non...
-Ben alors ?
-...

Tuzune Tare
Messages : 370
Inscription : ven. 23 sept. 2005 23:00

Re: Petite Histoire d'un autre monde...

Message par Tuzune Tare » mer. 14 mai 2008 14:47

La maudite babiole avait encore usé de ses charmes, mais les deux compères n'y prêtèrent guère attention, un bourdonnement malsain s'élevait de la falaise, s'intensifiant secondes après secondes.

Un flash surgit aux yeux du mage; Les Ombres! Celles qu'il avait vue se faufiler entre les restes de leur campement improvisé, noyant sous leur nombre le paysage suffocant.
Des Ombres, non pas comme celles que l'on croise habituellement dans le Donjon, plus dociles que farouches, mais plutôt comme une masse informe, déployant ses macabres tentacules sur la peau lisse d'une terre vierge.

Le mage scruta les environs de ses yeux perçants : À gauche... rien ! À droite ... rien ! Tout droit... rien ?
Tout autour d'eux s'étendait une vaste plaine, parsemée de larges plaques de givre reflétant le bleu-gris du ciel d'hivers. Pas un arbre, pas une fleur, ni même un brin d'herbe ne jonchait ce sol aride si rarement foulé.

Bigspud prit Tuzune par le bras.


-On a pô l'temps d'réfléchir, bouge ton cul !


Tuzune lui emboita le pas sans mots dire, et c'est à grandes enjambées qu'ils avancèrent droit devant.

Mais le poulpe démoniaque lançait déjà ses premières tentacules bourdonnantes, couvrant le ciel comme à l'approche d'un violent orage.
Le mage s'arrêta net, se retourna lentement –enfin, pas trop quand même- et planta son bourdon dans le sol gercé.
C'est alors qu'il compris qu'il n'avait pas à faire à un seul et même ennemi, mais à une multitude.
Des insectes... une nuée d'insectes noirs vrombissant dans un ciel terrorisé.


-Voooouuus ne passerez PAAAAS !


Tuzune farfouillât dans sa poche et sorti l'anneau luminescent, il le regarda sombrement, puis le lança à une dizaine de mètres en direction des hexapodes ailés. Tous convergèrent vers celui-ci.

Bigspud, qui avait stoppé sa course pour assisté à la scène, crut entendre un rire sadique lorsque l'objet pénétra dans la tornade fuligineuse, mais rien n'était moins sûr, car dans l'esprit du voleur, ce qui n'avait pas de bouche n'était pas censé parler, d'ailleurs un proverbe disait ... pas de blaire, pas de poudre lunaire... heu, non... c'tait p't'étre pô ça...





( la suite en cours de rédaction, et il faudra attendre un petite semaine avant de la découvrir, en attendant, vous pouvez poster vos réaction ici même ou sur un autre poste ^^)

Tuzune Tare
Messages : 370
Inscription : ven. 23 sept. 2005 23:00

Re: Petite Histoire d'un autre monde...

Message par Tuzune Tare » mar. 22 juil. 2008 17:06

VOIX OFF : Résumé des épisodes précédents :

Après une rencontre avec un cadavre nauséabond, les deux aventuriers (Tuzune Thune le magicien et Bigspud le voleur) avaient trouvé un anneau maléfique. La Malchance les avait bien évidemment poursuivis pendant de nombreuses lunes, les ralentissant dans leur mission divine. Après s'être débarrassés de l'Anneau de Bigspud (C'était pas ton anneau... Mais si, c'était le MIEN... En tout cas plus maintenant...). Donc, après avoir balancé l'anneau, les deux compères pouvaient enfin penser à accélérer la marche. Après 1 2 3 4 5 6 ...... 9 kilomètres à pieds, les deux pèlerins avaient trouvés refuge dans un forêt d'épicéas, à l'abri du vent glacial de la toundra.


Le silence glaçait le cœur et les os. Seuls étaient perceptibles les craquements des pas sur une terre gelée, recouverte d'épines et de mousses. Pas après pas, les deux errants s'enfonçaient ... dans l'obscurité. Comme sur le sol de l'Auberge de l'Errant Sonneur après un persiflage, les compères semblaient avancer sur un tapis de verre brisé. Nul doute, il n'y avait pas âmes qui vivent dans ces contrées sauvages, et apparemment inexplorées.

Les rayons de la lune traversaient difficilement le plafond de branches. Dans un jeu d'ombre et lumière, dansant avec le vent, des taches claires d'un vitiligo forestier se formaient sur le sol.

Les deux aventuriers avançaient péniblement dans ce froid glacial. Après une petite heure de marche (même pas un sixième de CLOC), Bigspud se stoppa net, les oreilles aux aguets et la truffe frétillante, comme un chien de chasse ayant repéré une proie.

- Viens voir Tuz'. Y'a une trace de pas, là.
- Hum... D'après sa taille et sa forme, c'est un humanoïde. D'après son enfoncement, il a l'air plutôt léger. D'après le renfoncement du gros orteil, je dirais qu'il a la peau blanche et de grandes oreilles... Tout cela ne présage rien de bon...


Se grattant le front, Bigspud ne parvenait pas à comprendre ce que Tuzune Thune avait pris (ou pas pris) pour observer tous ces détails. Le manque de substance illicite n'est visiblement pas conseillé avec modération.

- En tout cas, les traces partent par là...
- Ce ne sont pas les nôtres, je l'affirme ! Tu n'as pas la peau blanche, et je n'ai pas de grandes oreilles ! Nous ne tournons pas en rond. Il y a bien quelqu'un qui rôde dans les parages. Même s'il nous devance de quelques jours, suivons-le.


Quelques duodéciPOC plus tard (genre vingts minutes), les deux pèlerins se retrouvent en face d'une clairière. Un tronc d'arbre étendu de tout son long avait servi d'assise, tandis que restaient ça et là quelques ruines d'un feu de camp.

- Big's tu vois le grand arbre, là-bas ? Grimpe en haut, regarde vers le Nord et dis moi ce que tu vois !

Bigspud s'exécuta sans rechigner. Il escalada sans difficulté, et prit position en haut de l'arbre.

- Des GO-GO ! Des GO-GO ! Des GO-BELINS !!
- Je t'ai dit vers le Nord...
- Oups ! Bin euh... Pas grand chose.
- REGARDE BIEN !
- Bin... euh... j'ai peur de dire une connerie, mais euh... y'a des arbres quoi ! Par contre, ça sent les côtelettes de gnoll !

KRAAAAK !


Dans un fracas digne d'un des plus beaux pets de Lar'Nakh, Bigspud sentit du vide sous ses pieds. Rebondissant de branches en branches, comme une balle de ping pong dans un tournoi de tennis de table japonais, il s'écrasa violemment la tête par terre.


- Mais quel boulet, ce mec !

Après quelques minutes de convalescence, Bigspud se releva, encore un peu sonné.

- Ne perdons pas de temps, nous ne sommes plus très loin.


Chemin faisant, les deux compagnons suivirent discrètement les traces de pas, se rapprochant de leur mystérieuse cible.


- Nous y voilà. Et encore cette odeur de côte de gnoll, farcie aux yeux de trolls des bois.
- Servie avec un vin de table, rouge apparemment. Le goût semble âpre, il doit être fort en bouche, et il a ce petit goût de fraises des bois... Caractéristique ! Je dirais ... hum ... un Côte des Vinos 88.


A l'entrée d'une clairière, les deux aventuriers se tenait cachés derrière un buisson. Sur leur gauche une fruticée de ronces, un peu comme les cheveux de Miss Tinguette après deux semaines dans les bois. Sur leur droite des vieux restes de jardin laissés en friche. En face une petite cabane se dissimulait derrière un imposant tas de bûches. Ses murs étaient faits de dôsses d'épicéas, mal agencés. Une lanterne éteinte pendouillait devant l'entrée. La fenêtre de côté dégageait une faible lueur. Le toit d'ardoises brisées était transpercé d'une cheminée d'un métal biscornu, d'où sortait une épaisse fumée.

Le bourdon en main, Tuzune Thune ouvrit violemment la porte. De dos, un imposant fauteuil observait la fonte brûlante d'un poêle à bois. Posé sur l'accoudoir, le bras droit d'un individu était visible et, au bout d'une main gantée, une étrange cigarette se consumait. Le fauteuil se retourna dans un sinistre grincement...

Répondre