sans titre

Venez poster vos textes, reflexions longues et autres poèmes...
ePo
Messages : 6
Inscription : mer. 26 avr. 2006 23:00

sans titre

Message par ePo » jeu. 27 avr. 2006 17:38

Je cours… Je sue… Je souffle… Je n’en peux plus…
Je sens l’afflux du sang dans mes veines. Le sang… Son sang… Un sang étranger au mien parcourt mes veines, une vie étrangère à la mienne parcourt mon âme. Et dire qu’il y a encore quelques temps j’étais deux. Une éternité que cela ne m’était plus arrivé. Deux… trois… Je ne compte désormais plus les vies qui me hantent, les sangs qui circulent à l’intérieur de mon être, ni ces horreurs qui me transcendent. Combien d’entre eux se sont sacrifiés pour moi ? A combien d’entre eux ai-je pris la vie ? Cette vie qui m’empêchait de mourir, cette mort qui va m’autoriser à vivre.
Les jours et les mois passent, comme les morts. Ces morts qui n’attirent l’attention de personne, qui remplissent les feuilles blanches des journaux. Ces morts qu’à ma façon je fais vivre en leur donnant une dimension tout autre. Que l’on retienne les larmes et que l’on cesse les cris. Ils sont vivants et ce parce que je suis vivant. Je fais vivre ces morts. Las d’une existence sans interférence, je suis l’étincelle qui embrase leur feu intérieur au demeurant éteint.
Je suis la vie… la mort… Faucheuse ? Tueuse ?
Je me nourris d’une nourriture taboue, d’un mets néanmoins délicieux que l’on m’a toujours interdit…
Ce sang sur mes mains, dans mes veines, dans mon âme. L’écarlate qui se reflète sur ma noirceur, mon obscurité, mes ténèbres.
Une vie est morte et une autre renaît. Ô mes amours déchues, faut-il que je vous eusse tuées pour vous faire ressentir les plaisirs et les affres de l’humanité toute entière qui se consument au creux de mon corps ? Vous êtes mon essence, ma nourriture terrestre, le dernier jour de ma condamnation.
Cette partie d’échecs commencée sans trop de suspens se termine ainsi. Je prends la reine-vie mais la mort-tour me met mat. Mat par une sensation de bien être immense, une sensation orgasmique qui culmine en mon for intérieur, ne cessant de grandir au fur et à mesure que le sang coulé sur le sol croît pour laisser place à une propreté écarlate qui me fait jouir.

Combien de ceux à qui j’ai coupé le fil de la vie comprendraient cette sensation de toute puissance? Je suis une danaïde dont les veines ne se rempliront jamais assez de ce sang étranger que je chéris tant.
Et de mon cœur s’énamourer pour ces horreurs.

J’ai pris la vie de nombreuses personnes. Je n’ai jamais répondu à la question posée lors de leur dernier râle. Une question sans réponse pour une vie sans interrogation. La tranquillité de leur existence, voilà ce que j’ai rompu, brisé, comme l’on brise mon œuvre à travers des propos éhontés. Je laisse sur eux une marque indélébile, la même marque que je laisserai à l’histoire, cette histoire qui m’a engendré et qui me verra mourir comme elle a vu mes victimes s’évanouir.
Pourquoi demandez de l’aide après une telle extase ? Pourquoi s’arrêter en de telles circonstances ? Ce n’est que le spectre de la mort qui paraît derrière moi, ce spectre qui hante les esprits sans qu’ils ne sachent pourquoi.
Alors à cette funeste question, que dire ? Que prétendre ? Même au fond de moi, cela reste sans réponse. Une ébauche semble cependant s’esquisser… Je me sens vivant… puissant… Je sers entre mes mains qui s’imprègnent de leur sang leur vie misérable. Je suis la mort…
La Mort…
La Mort… et je nourris leurs inquiétudes, leurs fantasmes, leurs pensées inavouées. Et sur moi se referment les rideaux, ces mêmes rideaux qui ont vu se dérouler le spectacle de la vie.
Valite et plaudite

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: sans titre

Message par Nightmare Theater » jeu. 27 avr. 2006 17:52

ON dirait une histoire de vampire... Mais que veut dire "Valite et paludite"???

Sinon j'ai beaucoup aimé même si je troyve qu'il manque de cynisme :mrgreen: .

ePo
Messages : 6
Inscription : mer. 26 avr. 2006 23:00

Re: sans titre

Message par ePo » jeu. 27 avr. 2006 19:43

valedite et plaudite ce sont deux termes utilisés dans le théàtre antique. en gros c'est applaudisez (euh oui, j'ai oublié sniff)... et vu que je parlais du théàtre de la vie et de rideaux un peu plus haut, j'ai continué la métaphore

puis c'est pas un vampire, c'est un sérial killer

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: sans titre

Message par Nightmare Theater » ven. 28 avr. 2006 13:22

Dommage, vampire ca collait plus au romantisme glauque latent au théâtre antique

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: sans titre

Message par clement » ven. 28 avr. 2006 19:46

J'ai bien aimé, c'est bien le genre de texte qui me fait partir.

Coïyl
Messages : 535
Inscription : ven. 11 mars 2005 23:00

Re: sans titre

Message par Coïyl » sam. 29 avr. 2006 04:52

moi j'aime moyen le theme, surtout depuis que je sais que ce n'est pas un vampire mais un serial killer (bcp moins de charme a mon sens)

mais j'aime bcp ton style! mm que je l'ai lu jusqu'au bout alors que je n'aimais pas le sujet, c'est dire si combien j'ai apprécié ! ! :D

et puis aussi...j'apprécie l'absence de fautes d'orthographe une qualité peu répandue sur ce forum... :x :P

la lame brisée de Narcil
Messages : 174
Inscription : sam. 18 mars 2006 23:00

Re: sans titre

Message par la lame brisée de Narcil » sam. 29 avr. 2006 07:00

ca va vous faire rire mais au début du texte je croyai que c'etai un type genre hémophile qui avait besoin du don de sang des autres pour survivre...et que donc ils vivaient a travers lui...sauf que je suis en train de me dire que le don d'organe quan t'es mort c'est fréquen mais le sang? :?
bref bref bref..(" je vois des soucoupes")


c'est quoi ton probleme avec les fautes Coïyl tu veu qu'on s'explique? :mrgreen:

Coïyl
Messages : 535
Inscription : ven. 11 mars 2005 23:00

Re: sans titre

Message par Coïyl » sam. 29 avr. 2006 14:44

je trouve que ça joue beaucoup dans un texte
accessoirement, ça me gache mon plaisir de lire
a la limite les textes je les retaperai bien moi meme, histoire de les apprécier à leur juste valeur....

et dans l'ensemble, j'abhorre le verlan, le racaille (qui est une langue a part), le langage sms et toutes ces horreurs

na.

et puis pour les explications, je vois pas pourquoi je discuterais de ça je suis sûre d'avoir raison :lol!:

la lame brisée de Narcil
Messages : 174
Inscription : sam. 18 mars 2006 23:00

Re: sans titre

Message par la lame brisée de Narcil » sam. 29 avr. 2006 14:59

t'emballe pas je rigolai.... :shock:

Coïyl
Messages : 535
Inscription : ven. 11 mars 2005 23:00

Re: sans titre

Message par Coïyl » sam. 29 avr. 2006 17:48

mais vouiiiiiiiiii je saiiiiiiiiiiiiiiis
et puis je ne m'emballe pas je suis une naturiste de la bonne humeur :mrgreen:

Répondre