La destruction des services publiques

Venez poster vos textes, reflexions longues et autres poèmes...
Répondre
clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

La destruction des services publiques

Message par clement » mer. 5 janv. 2005 20:05

2) La destruction annoncée des services publics : l’Europe libérale en marche

-- « Depuis 1950, la construction européenne a pour vocation principale la construction d’un marché par la mise en concurrence de tous les acteurs économiques.
La politique de la Commision européenne (l’organe éxécutif de l’Union) est fondée sur un argument simple:
L’existence de services publics entrave le développement de la concurrence et, partant, pénalise les citoyens qui ne bénificient pas des meilleurs prix ( s’il ya concurrence, les prix baissent, chacun voulant attirer un max de clients en baissant les prix, en résumé).
C’est au nom de cet argument que la libéralisation, privatisation des services publics ( tous ! ) a été décrétée à Barcelone, fin 2001. »
Le saviez vous? Avez vous été mis au courant d’une décision aussi importante?Qui détient l’information ?
-- « Or les services publics remplissent 2 fonctions ESSENTIELLES : Assurer l’avenir et Préserver l’intégration sociale :En effet les investissements de service public sont très majoritairement des in vestissements lourds et de très long terme (c’est pourquoi ils reviennent à l’Etat, seul capable de les assumer ).Education, santé, recherche-développement, mais aussi politique énergétique, infrastructures de transports et de communication, approvisionnement en biens de première nécessité (eau, énergie ) sont des secteurs d’activités dont la « rentabilité » ne devient effective qu’après de nombreuses années.La continuité de l’effort d’investissement est alors fondamental. »
--« La commission préfère défendre le concept américain de « service universel », qui implique la fourniture à tous les utilisateurs de prestations minimales à un prix abordable.
Les obligations de qualité et de continuité y sont quasi-inexistantes, provoquant des inegalités criantes entre ceux qui doivent se contenter de ces services (privés, cette fois ) de qualité.
Ce concept n’a évidemment rien à voir avec celui de service public, au sens français du terme.
Est-ce bien si grave?
--« Remarquons que la gestion privée des entreprises publiques n’a pas, à ce jour, prouver sa supériorité.
Au contraire ! Sans revenir sur l’état désastreux du chemin de fer britannique, dont les défaillances sécuritaires ont conduit le gouvernement à intervenir, sait-on qu’en Suède, après 6 années seulement de libéralisation des télécommunications, les seuls bénéficiaires de la baisse des prix sont les grandes entreprises; que les inégalités régionales se sont considérablement développées entre zones urbaines et rurales et , surtout, que les usagés des petites communes paient des prix plus élevés!!
Quant à l’emploi, il a diminué de près de 50% entre 1984 et 2003.
Aux Pays-bas, le gouvernement envisage un retour en arrière sur la privatisation des transports afin d’éviter de nouvelles défaillances. »
Y a t-il quelqu’un pour se battre? Voyez la difficulté, elle est là où on ne l’attend pas:
--« La résistance des gouvernements, conservateurs ou sociaux-libéraux, n’est souvent que façade, si elle n’est pas sous-tendue par des mouvements sociaux puissants. »
« En france, les dirigeants des grandes entreprises publiques (des technocrates sous tutelle de l’Etat )
n’attendent que cette mutation (la privatisation ) qui confortera leur fonction à la tête du groupe et alimentera le patrimoine financier de l’entreprise.
L’essentiel, pour eux, est d’éviter que ces privatisations ne provoquent des secousses sociales trop importantes.En témoigne très clairement la stratégie de développement poursuivie par le groupe EDF.
Depuis1999 EDF n’a cessé d’acheter des entreprises dans les aures pays européens ( 35% du chiffre d’affaire réalisé aujourd’hui à l’étranger ).Lecoût de cette stratégie d’expansion est telle que la viabilité d’EDF n’est plus envisagaeble sans l’ouverture de son capital.
Ainsi, le PDG place-t-il le gouvernement non plus face à l’alternative de la privatisation mais face à la nécessité absolue!
-- « Une sorte d’accord tacite se noue entre groupes économiques et politiques. Les premies réalisent les conditions de la privatisation pendant que les seconds « résistent » verbalement afin d’éviter les réactions du corps social jusqu’au moment où la privatisation devient la condition même de la survie de l’entreprise.
Et l’on vous explique après que l’on ne peut faire autrement que d’assumer cette dépendance... »
C’est la faute à la mondialisation, qu’ils disent.
Mais la mondialisation n’est pas une fatalité, je pense, il faut toujours quelqu’un pour la développer
« La collusion des technostructures dans les Etats avec les fonctionnaires ( voilà nos hommes !) acquis au modèle libéral à la commission de Bruxelles et dans les multinationales n’est nulle part aussi manifeste que dans ces exemples »CAR ON NE DONNE ICI QU’UN EXEMPLE POUR FAIRE REAGIR !!

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: La destruction des services publiques

Message par Nightmare Theater » jeu. 6 janv. 2005 19:05

Faudrais pt etre mettre le 2) a la suite du 1 (genre ds une grande reflexion) & l'organiser pt ettre en chap ou mettre les titres...

Aussinon, concernant les services publics, j'ai flemme la tt de suite pke encore pl1 de textes a lire. Cependant, je notterais qu'il est essentiel de preserver les services publics pke on voit bien le bordel ke c'est aux Etats Unis ou tout est privatisé ou les services sociaux (SECU... etc) sont inexistants.

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: La destruction des services publiques

Message par clement » jeu. 6 janv. 2005 21:09

Aux etats-unis, les services sociaux éxistent, mais ils sont réservés aux riches ( ça sert! )
Y a pas à dire, c'est une autre vision de la solidarité...

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: La destruction des services publiques

Message par Nightmare Theater » ven. 7 janv. 2005 17:55

Kestu veux, c'est integre a l'American Way Of Life.

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: La destruction des services publiques

Message par clement » ven. 7 janv. 2005 17:59

l'American Way Of Life, qu'est ce :confused:

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: La destruction des services publiques

Message par Nightmare Theater » ven. 7 janv. 2005 18:10

Egalité des chances, tout le monde dans les memes conditions. Donc si t'es pauvre & ke tu creves, c'est ton choix pke ac l'égalité des chances, si t avai voulu devenir riche, ca se serait passé.

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: La destruction des services publiques

Message par clement » dim. 9 janv. 2005 20:03

C'est l'individualisme poussé à son paroxisme, on voit là toute la mentalité républicaine des Américains ( en particulier des pro bush )

Répondre