No

Venez poster vos textes, reflexions longues et autres poèmes...
Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

No

Message par Nightmare Theater » lun. 19 sept. 2005 04:47

Il était affalé sur le canapé, fixant d’un œil hagard le défilement d’images sortant du tube cathodique. Il ne savait même pas ce qu’il regardait et, pour tout dire, cela ne le préoccupait pas. Les reflets changeants de la télé étaient la seule chose animant cette pièce à la tapisserie marron à fleur, dépassée, dont certains pans gonflés d’humidité avait jauni de telle manière qu’elle semblait posée depuis un bon siècle. Les volets étaient tirés pour préserver la fraîcheur et la lampe halogène au coin de la pièce lui conférait une luminosité douce-amère. L’odeur était la même que dans ces vieilles bâtisses de Village où la plupart de nos parents ou grands parents jouissent tranquillement de leur retraite. Là où l’air est empli de la nostalgie du passé, perdu depuis longtemps. Là où le silence n’est rompu qu’a chaque secondes par les rituels tic-tac d’une pendule, comme pour rappeler a ses occupant qu’ils ne vivent pas dans une cage figée, hors du temps. Que le compte a rebours enclenché à leur naissance touche à sa fin. Et c’est dans cette pièce, à la fois singulière et ordinaire qu’elle entra. Elle venait de la cuisine et le vit affalé sur le canapé. Le voyant endormi, elle n’osa pas le réveiller. Malgré ses 83 ans, elle s’assit sur l’accoudoir, posant une mais affectueuse sur son épaule. Tout aussi tendrement, elle se mit à loi caresser le dos en fixant les images de la télévision. Elle semblait diffuser une de ces séries pleines de bons sentiments & d’amitié retrouvée. De celles qui sont diffusées par les chauds après midis d’été. Bercée par les images et la lancinante marche du temps, elle s’endormi. A 15h37, un courant d’air froid stoppa la pendule du salon, laissant ses aiguilles immobiles comme si elles avaient achevé leur travail. Le soir même, la nouvelle de la mort de Juliette et de son chien fut répandue dans le village qui se déplaça en masse pour leurs enterrement, ensemble, au cimetière municipal. Toutes les discussions tournaient autour des souvenirs du passé. La nostalgie s’affichait au grand jour, avant de reprendre sa place habituelle d’ex moments perdus retrouvés, de souvenirs hantés de l’essence même de la vie.

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: No

Message par clement » mar. 20 sept. 2005 18:25

Je t'ai déjà dis ce que j'en pensais :)

- DarkStar -
Messages : 426
Inscription : mer. 20 juil. 2005 23:00

Re: No

Message par - DarkStar - » mar. 20 sept. 2005 18:34

Ca ressemble à Melancholia de Victor Hugo, ce qui est par aileurs tombé au p***** de bac blanc de francais à la c**

À une différence près, car il ne s'agit pour No pas d'un apologue, pas d'injustice sociale, pas de résignation à la prostitution, enfin bref, la solidarité comme le montre cet enterrement au cimetière municipal.

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: No

Message par clement » mar. 20 sept. 2005 19:44

- DarkStar - a écrit :À une différence près, car il ne s'agit pour No pas d'un apologue, pas d'injustice sociale, pas de résignation à la prostitution, enfin bref, la solidarité comme le montre cet enterrement au cimetière municipal.
Quel est la ressemblance :?:
:D

- DarkStar -
Messages : 426
Inscription : mer. 20 juil. 2005 23:00

Re: No

Message par - DarkStar - » mer. 21 sept. 2005 05:31

Bah juste la mort et le froid d'hiver < c'est le froid qui m'a mis sur la piste

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: No

Message par clement » mer. 21 sept. 2005 10:17

- DarkStar - a écrit :Bah juste la mort et le froid d'hiver c'est le froid qui m'a mis sur la piste
froid d'hiver :?:
Nightmare Theater a écrit :Les volets étaient tirés pour préserver la fraîcheur
Nightmare Theater a écrit :par les chauds après midis d’été
Je pense que pour le froid d'hiver c'est raté :mrgreen:

- DarkStar -
Messages : 426
Inscription : mer. 20 juil. 2005 23:00

Re: No

Message par - DarkStar - » mer. 21 sept. 2005 10:44

Bah c'est ce que je voulais dire ! la fraicheur ! :mrgreen:

Niko
Messages : 517
Inscription : mar. 26 avr. 2005 23:00

Re: No

Message par Niko » mer. 21 sept. 2005 19:01

c'est chaud!!!putain les gars ici les vieilles elles pourissent ds le fond d'un appart ou ds une maison de retraite pourrie!c'est juste un détail..
sinon, a part qu'une vieille çà pue jtrouve ce texte cool et j'espère que c purement imaginatif, pr elle et sa famille koi...quoique c peut-être une belle mort après tout si cette dame a bien vécu, ce ke l'amour qu'elle laisse transparaître me laisse croire.
g pas u des relations ac mes grand-parents, mais les grand père m'attire bcp, le coté jte raconte des histoires, ma vie..g tjr aimer écouter un vieux parler, kan c pas le pailloux de base..

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: No

Message par Nightmare Theater » jeu. 22 sept. 2005 04:28

Les vieux ne finissent pas toujours dans des maisons de retraites. La vie dans les coins reculés reste encore assé traditionnaliste & les personnes agées vivent leur vie au rythme des apres midis avec leurs amis d'enfance, des enterrements de leur proche, de nostalgie. C'est cette ambiance que j'ai recherché a faire transparraitre dans ce texte.

Niko
Messages : 517
Inscription : mar. 26 avr. 2005 23:00

Re: No

Message par Niko » jeu. 22 sept. 2005 16:01

L'ambiance est carrément cool, g aimé le texte mec et moi en + çà m'a rappelé tt une partie de ma vie ke je viens plus ou mons de clore, en plus les vieux me font un peu fantasmer si tu m'a suivi...
80% de la pop habite ds les villes :tongue: :tongue: :tongue:

Répondre