L'Homme, sa définition

Revolution, revolution...
clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: L'Homme, sa définition

Message par clement » dim. 19 juin 2005 16:45

mIsanthropie, c'est le fait d'avoir un comportement de repoussement des auters, ou d'être asociable, me semble-t-il, mais Flo en parlera mieux que moi, désolé mais c'est pour te nargué parce que tu te trouve assez misanthrope Flo...
Autement, après avoir lu ton poste nono, j'ai eu l'impression, mais peut-être que je me trompe, que tu confondais les communistes d'aujourd'hui avec le Stalinisme qui était une didacture, alors que les communistes d'aujourd'hui sont beaucoup plus "soft" dans leur idée car on sait où la collectivisation et tout cela m'emmene...

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par Nightmare Theater » dim. 19 juin 2005 18:18

La mysanthropie est un profond degout pour les hommes, et l'humanité en generale. Les vrais mysanthropes vivent dans des cabanes dans la forret, s'habilles ac des peux de betes & vivent de la cueillette :mrgreen: (yen a pa bcp, fo bien lavouer).

nono
Messages : 212
Inscription : jeu. 26 mai 2005 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par nono » dim. 19 juin 2005 18:46

:idea: :D :D :D :D Miçi pr mavoir éclairé !!! Sinon oui en effet Clément g peut etre un peu tendance à mélanG tous mais il nen ressort pa moins la kestion lhomme est-il capable de gérer cet envie de domination ???? keke ten pense ?

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par Nightmare Theater » dim. 19 juin 2005 18:53

Moi je penses que non!

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: L'Homme, sa définition

Message par clement » dim. 19 juin 2005 18:53

Tu es beaucoup trop péssimiste Flo, moi je pense qu'il peut se modérer, en contrôler une partie, et c'est déjà un début.

nono
Messages : 212
Inscription : jeu. 26 mai 2005 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par nono » dim. 19 juin 2005 18:59

oui une partie mais des kon lui donne un minimum de pouvoir il se sent plus !!! :no

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: L'Homme, sa définition

Message par clement » dim. 19 juin 2005 19:48

Personnellemnt je crois au libre arbitre, mais là, c'est trop tard pour développer là dessus, bonne nuit :sleep: .

nono
Messages : 212
Inscription : jeu. 26 mai 2005 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par nono » mer. 22 juin 2005 18:52

:mrgreen: jspr ke dem1 tu pourras mexpliké ceci parce que je ne comprends pas...
:oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: L'Homme, sa définition

Message par clement » mer. 22 juin 2005 19:15

Si j'arive à bien te l'expliquer demain, je pense que je poserais par écrit.

sam
Messages : 292
Inscription : mar. 28 déc. 2004 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par sam » mer. 22 juin 2005 19:25

On peut shématiser l'homme en le divisant en trois : l'inné (ce que tu as dès la naissance, c'est à dire ton génome) l'acquis (ce que tu as appris) et le libre-arbitre.
Pour moi, sans libre-arbitre, tout est déterminé à l'avance : on agit en fonction de ce que l'on a appris et tout ce que l'on a vécu. Dans ce cas on ne réagit que d'une seule manière puisque des causes données ne peuvent produire qu'un seul effet.
Avec le libre-arbitre, toute action est déterminée par un choix propre à chacun et qui ne peut s'expliquer. Il est du à la personne en elle même et ne peut être expliqué. On peut penser à un mécanisme aléatoire du type physique quantique ou à une volontée de l'âme mais ce qui importe c'est l'impossibilité de prévision.
Le fait de se prendre la tête la dessus peut être dangereux. En tombant dans le déterminisme on peut vite se couper de tout en se disant que tout est inutile. C'est une fausse piste. Il doit être un moteur dans la vie pour ceux qui y croient car dans ce cas, chacun à un rôle à remplir. Je ne donnerai pas ma position là dessus car chacun doit faire son choix(qu'il soit déterminé ou non).

Répondre