L'Homme, sa définition

Revolution, revolution...
Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par Nightmare Theater » jeu. 16 juin 2005 15:43

Qui te dis que nous ne sommes pas des connards. D'une certaine maniere, chacun se repait dans sa vision idyllique de l'humanité. Si ca se trouve, lesgens que tu trouves des connards se considerent camme des gens biens & nous considerent comme des connards. Qui a raison alors?

nono
Messages : 212
Inscription : jeu. 26 mai 2005 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par nono » jeu. 16 juin 2005 17:32

:x c ce ke je voulais dire mais je me suis tres mal exprimé (excuse mes erreurs de réflexion je n'ai que 15 ans et demie (plus que 5 mois !!!!)). On entre alors dans un cercle vicieux !!!!!!Slmt au niveau de la politique sociale je parle pas économique on se rends compte kon a raison ou tort selon les résultats : si les gens sen sortent o non c ptetre un peu con cke je dis!!!

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: L'Homme, sa définition

Message par clement » ven. 17 juin 2005 10:25

Nightmare Theater a écrit :Rohlala, quelle gamine (16 ans... pffffffffff), alors que moi j'en ai 17 ^^. Mdr. Aussinon, pourquoi pas, mais je trouve cette definition trop optimiste, car pour moi, l'homme est mauvais par nature ses actes vont soit le laisser dans sa voie, soit lui faire voire d'autres choses.
On croirait entendre Rablais (si tu regarde ton texte de bac sur Rablais, tu pourras te rendre compte qu'il prend l'Homme comme mauvais par nature, c'est donc pour cela qu'il fait des règles pour que les hommes les transgrèssent).

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: L'Homme, sa définition

Message par clement » ven. 17 juin 2005 10:32

nono a écrit : :x c ce ke je voulais dire mais je me suis tres mal exprimé (excuse mes erreurs de réflexion je n'ai que 15 ans et demie (plus que 5 mois !!!!)). On entre alors dans un cercle vicieux !!!!!!Slmt au niveau de la politique sociale je parle pas économique on se rends compte kon a raison ou tort selon les résultats : si les gens sen sortent o non c ptetre un peu con cke je dis!!!
J'aimerais bien que tu développe un peu plus cette idée qui m'a l'air assez intérressante. :wink:

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par Nightmare Theater » ven. 17 juin 2005 19:53

Allé nono!!!

nono
Messages : 212
Inscription : jeu. 26 mai 2005 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par nono » sam. 18 juin 2005 11:06

jvais essayer. Ce ke je veux dire c'est que lon se rends compte si au niveau de nos idées politiqs on est des connards ou pas selon les réactions par rapports au politiks éco et sociales ke lon mene. Prenons par exemple ce cher gvt du jour d'aujourd'hui (jveux pa dire de connerie car chuis pa tres o courants car moyennement branché par la politik) on sait tous la politik économik kil mène : le capitalisme . Résultat excusez moi mais les fait sont la , l'europe et le france plus particulièrement rentre dans une phase de crise économiks et socials . On ne compte plus les délocalisations qui engendrent des pertes de travail immenses, le chomage ki (il me semble) à réaugmenter, ce "non" ki est kan même bien la preuve que les gens st mécontents de la politik menée par ce gvt . dc à partir de cela je pense que l'on peut en déduire peut-etre pa ke ce st des connards mais en tout cas quils nont pa la bonne maniR de penser pr permettre à ts le monde de s'en sortir.

clement
Administrateur du site
Messages : 2021
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00
Localisation : Grenoble, France
Contact :

Re: L'Homme, sa définition

Message par clement » dim. 19 juin 2005 08:13

C'est sûr qu'il n'adopte pas la bonne manière pour rétablir "l'ordre économique" mais pour cela il devrait sûrement établir une politique libérale extrème ce qui dans un absolu peut être bénéfique au niveau économique et sociale (mais flèmme de développer pour l'instant) mais dans la réalité cela ne fonctionnera pas, donc il faudrait établir une politique socialiste, qui entraînerait un rétablissement sociale mais une crise économique d'autant plus importante, reste les communistes (j'ommet volontairement les centristes, car je n'ai pas assez de matière pour parler d'eux) qui peuvent, grâce au surplu d'argent des entreprises rétablir la crise économique et sociale, enfin cela est mon point de vu, mais il me semble correcte.

Tout cela pour me rendre compte que j'ai fait un gros hors sujet, désolé :boulet: :| .

Pour éssaier de revenir au sujet, le politique de droite, qui a surement tor va penser que çà politique est bonne puisqu'elle va en faveur des patrons, de plus la pauvreté est une nécessité pour eux, donc chacun son point de vu, mais ce qui ressortirait par une bonne argumentation est belle et bien notre point de vu car il prend en cosidération une plus grande majorité de personnes, sinon toute.

nono
Messages : 212
Inscription : jeu. 26 mai 2005 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par nono » dim. 19 juin 2005 11:04

:lol: figuR vous ke tt à lheure en passant laspi g eu le tps de réfléchir à ce sujet et c'est vrai que lon peut envisaG sous un certain angle que lhomme est foncièrement mauvais puisquil est avide de pouvoir et par ce biais d'argent.C'est ce que montre les géants qui envahissent l'air, la mer et la terre (A380, buildings amérloques jen passe ), bref la volonT de possesion sur la nature afin de se fr un maximum de fric .Pas tous me direz vous . En effet ts le monde ne pense pas quau patro, à s'enrichir, mais prenons comme contre-exemple l'URSS, il semble avec cet exemple pourtant parti de magnifik et honorables intentions que l'homme se laisse kan même emporT par l'avidiT. Oui, kan le pouvoir repose sur un seul homme, enfin plutot sur un groupe d'homme, ce que je veux dire c'est que ce nest pas la nation entiR ki dirige le pays . Slmt imaginons ne serai-ce qu'un instant chaque humain puisse influencer le mode politik et économik de son pays je veux dire que sa voix aurait réellemt de limportance, et ben immédiatement le besoin de pouvoir, la vue de la possibiliT de posséder le pouvoir pr lui tt seul le rongerais . L'homme est comme ça il ny peut rien . Ce serait alors l'anarchie et tous le monde s'entretuerait.
La question est : aujourd'hui l'homme est-il assez évolué pr renier ce besoin primitif de dominer et pouvoir réfléchir posément à la construction d'une sociéT meilleure ? non je ne pense pas (en même tps ki sius-je pr juger l'humaniT ? mais bon c mon avis et je le partage). On le voit, même au coeur de partie politik tel que les socialistes on assiste à des pots de vin . Les communistes me direz-vous sont peut-etre une solution, oui mais qui nous dit qu'ils st assez évolué pr ne pas recommencer de telles conneries??
donc la seconde question qui découle de la premiere: serons-nous un jour assez évolué pr nous dégager du capitalisme sans fr reculer la sociéT ds des dictatures?
:no :suspect: :suspect: :suspect: :suspect: :suspect: :suspect: :suspect: :suspect: :suspect:

Nightmare Theater
Messages : 2137
Inscription : lun. 13 déc. 2004 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par Nightmare Theater » dim. 19 juin 2005 13:15

Bien résumé. Le probleme c'est que ce resonnement pousse a la mysanthropie (enfin, est-ca un probleme?). Donc, t a clairement résumé la merde dans laquelle on est :D . En tout cas, bon esprit de synthese kom diré Legrand :wink: .

nono
Messages : 212
Inscription : jeu. 26 mai 2005 23:00

Re: L'Homme, sa définition

Message par nono » dim. 19 juin 2005 15:13

:evil: :oops: excuse moi n'ayant pa mon piti dico incorporé ds ma tete (pitie aussi) jai peur de ne point saisir le sens du mot mysantrhopie ??? (excusez mes erreurs de réflexions je n'ai que 15 ans et demie bientot 16 (dsl jme repet peut -etre un peu,non ?))
tu mexplik grd frere ? :heart: :P :P :P :P :P :P

Répondre