Page 1 sur 1

Retrait Gaza

Publié : mer. 10 août 2005 09:27
par clement
Retrait Gaza: les Palestiniens vont déployer un cordon de sécurité autour des colonies

Les forces de sécurité palestiniennes s'apprêtaient mercredi à déployer un cordon de sécurité autour des colonies juives dans la bande de Gaza alors qu'Israéliens et Palestiniens multipliaient les réunions de coordination à une semaine de leur évacuation.

"Les forces de la Sûreté nationale et de la police s'apprêtent à se déployer à partir du début de la semaine prochaine dans les zones bordant les colonies israéliennes et les routes menant des colonies à la ligne verte", entre le territoire palestinien et Israël, a indiqué à l'AFP une source sécuritaire palestinienne.

"Des membres de la Sûreté nationale ont déjà pris position dans certains de ces secteurs et vont recevoir d'importants renforts en prévision du début du retrait israélien de la bande de Gaza" le 17 août, a ajouté la source.

"Ce déploiement s'inscrit dans le cadre de la coordination entre Israël et les Palestiniens et est conforme au plan sécuritaire convenu" par les deux parties, a expliqué la source. "Il y aura un contact direct entre officiers des deux bords".

Environ 7.500 membres de services de sécurité palestiniens, dont 5.000 regroupés dans une "force spéciale", ont été mobilisés pour veiller au calme et prévenir tout débordement pendant et après le retrait israélien, selon des sources sécuritaires palestiniennes.

Le dispositif de sécurité a pour principal objectif d'empêcher des tirs de roquettes susceptibles de perturber le retrait et de provoquer une riposte israélienne d'envergure, selon la même source.

Leur succès dépendra largement de l'attitude des radicaux du Hamas et du Jihad islamique, responsables de la plupart des tirs de roquettes sur les colonies et le territoire israélien.

A l'approche du retrait, responsables israéliens et palestiniens multiplient les réunions de coordination pour régler les questions en suspens, notamment le déblayage des gravats des maisons des colons et le fonctionnement des points de passage entre la bande de Gaza d'un côté, Israël et l'Egypte de l'autre.

Ainsi, le ministre israélien de la Défense Shaoul Mofaz s'est entretenu mardi soir à Jérusalem avec le ministre palestinien des Affaires civiles, Mohammad Dahlane, en présence de James Wolfensohn, l'envoyé spécial au Proche-Orient du Quartette (USA, Union européenne, Onu, Russie).

Selon les médias israéliens, un accord de principe a été conclu lors de cette réunion sur le déblayage des gravats des maisons des colons, mais les Palestiniens ont démenti une telle entente.

"Aucun accord sur quoi que ce soit n'a été conclu avec les Israéliens. Nous avons insisté pour que la partie israélienne se charge de la destruction des maison et du déblayage des gravats, conformément à la loi internationale", a déclaré à l'AFP un membre de l'entourage de M. Dahlane.

Selon les médias israéliens, l'accord de principe prévoit que des bulldozers israéliens procéderont à la démolition préliminaire des bâtiments des colons, mais le travail devra être achevé par des sociétés palestiniennes et égyptiennes.

Mercredi, les chefs des polices israélienne et palestinienne, respectivement Moshe Karadi et Alaa Hosni, devaient passer en revue les préparatifs en prévision du retrait israélien.

Les discussions, sans précédent depuis le début de l'Intifada en septembre 2.000, doivent avoir lieu à Erez, principal point de passage entre Israël et la bande de Gaza, selon le ministère palestinien de l'Intérieur.

Enfin, selon un sondage publié par le quotidien Haaretz, plus de 70% des Israéliens estiment que le plan de retrait de la bande de Gaza et du nord de la Cisjordanie sera suivi d'autres évacuations de colonies.

Quelque 73% des personnes interrogées pensent que ce plan ne constitue qu'une "première étape d'un plan d'évacuation massive des colonies de Cisjordanie". Environ 20% des sondés jugent en revanche que le retrait qui doit débuter la semaine prochaine est le dernier.